Nancy 03-83-46-54-91

Salins 09-84-25-90-98

Article de l'EST REPUBLICAIN

Ci dessous un article du journal de l'Est Républicain paru le 19 octobre 2010 AU MILLIMETRE PRES... L'archer de haut niveau n'aimant pas l'approximation, son arc est souvent préparé sur mesure. Laurent LUCOT, ancien champion de France, nous en parle. Nancy. Ici, pas de place pour le hazard, encore moins pour l'à peu près : discipline de précision par excellence, où tout se joue au millimètre, le tir à l'arc ne négocie guère avec l'approximation. Surtout pas en terme de matériel. Même si l'arc ne fait pas le tireur, comme l'habit ne fait pas le moine, arrivé à un certain niveau de pratique en effet, il faut bien parler de sur mesure en terme d'équipement. Quel arc, quel viseur,quelles flèches et comment ajuster tout ça ? Elements de réponses avec Laurent Lucot : l'ancien champion de France en tir Beursault (en 1993) et multiple champion de Lorraine voit aujourd'hui les tireurs du Grand Est défiler à Est Archerie, sa boutique implantée à Ville en Vermois, véritable petit laboratoire pour archers.

L'arc : pour le tir sur cible, qu'il s'agisse d'un arc classique ou à poulies (dit compound), l'arme (composée d'une poignée en aluminium et les branches composées de carbone ou de bois) se choisit en fonction de nombreux critères : la taille du tireur, son age, son niveau, son allonge (mesurée en pouces) ou encore sa puissance (mesurée en livres) grâce à un instrument appelé peson. Les objectifs du tireur entrent évidemment en jeu, tout comme son budget : le prix d'un arc varie de 100 à 2000 euros. Si le prix ne fait évidemment ni la qualité ni la erformance de l'archer, le matériel est en général très fiable : "seul un arc sur mille se brise un jour", précise Laurent Lucot.

Les flèches : elles sont généralement en aluminium type aéronautique ou en carbone et là encore, on adapte leur longueur (de 60 à 85 cm) et leur rigidité (on parle alors de spine du tube, qui indique la résistence mécanique du tube). L'objectif est trouver le meilleur compromis qui soit entre l'arc et la flèche afin d'obtenir une qualité de vol optimum et une trajectoire la plus rectiligne possible, car la flèche, propulsée par la corde, ne se stabilise qu'à partir d'une dizaine de mètres de l'arc.

Les accessoires de l'arc : le viseur se règle au 1/20eme de millimetre, précise Laurent Lucot, au sujet de cet accessoire indispensable à tout archer souhaitant apporter encore plus de précision à son tir, bien que certains n'en n'utilisent pas. Quant au scope, sorte de loupe qui accompagne le viseur, son diamètre de 22 à 45 millimètres de diamètre, pour un effet de zoom allant de 2 à 8 fois selon le verre. Ce dernier en polycarbonate ou minéral, est réservé à l'arc à poulies.

Restera encore à choisir le système de stabilisation de l'arc, dont le but est d'amener un certain équilibre et d'amoindrir les vibrations, source de fatigue et de problèmes musculaires.